Tiago avec mini-35mm (2005)

Né à Belo Horizonte en 1982, où il a vécu jusqu’à ses 15 ans, Tiago a déménagé à Brasilia où il a obtenu une maîtrise d’anthropologie à l’Université Fédérale de Brasilia avec un mémoire sur l’anthropologie visuelle partagé. Avec Ernesto de Carvalho et Francisco Nogueira ils ont crée Zumbayllu, un collectif de production cinématographique, où ils ont fait leur premier documentaire “No Palácio da Rainha”.

Inspirés par la lettre-filmée “From the Ikpeng children to the world”, des ateliers de l’ONG Vidéo dans les Villages, Tiago et Ernesto réalisent un atelier de vidéo pour un groupe d’enfants des rues à Brasília, qui a donné jour au film « A la recherche d’Aroldo ».

Depuis 2006 il travaille avec Vidéo dans les Villages où il donne des ateliers de réalisation, montage (dans des villages des peuples Ashaninka, Guarani, Kisedje, Xavante), et surtout où il monte et finalise des films. En 2009 il a fait « Femmes Xavante sans nom », co-dirigée avec le cinéaste indien Divino Tserewahu et encore « Sangradouro », co-dirigé par Divino et Amandine Goisbault.